Comment rédiger un contenu dont la longueur est optimale pour le référencement

seo content length and writing good articles

C’est un blog invité par l’entrepreneur digital, Shabbir Nooruddin.

Comment écrire du bon contenu pour votre site

Il est facile d’écrire un article, mais écrire avec un objectif et donner à vos lecteurs ce qu’ils veulent demande du temps et de la patience. 

Un article faisant autorité nécessitera des recherches approfondies. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment trouver des faits pour votre contenu. Cet article vous indiquera les étapes à suivre, de l’ébauche à la finition d’un contenu de qualité pour votre site. Je vous montrerai également comment rester dans les limites de ce que vous voulez dire tout en gardant votre lecteur à l’esprit. 

Quelle longueur ou profondeur mon contenu doit-il être ?

Comment rédiger un contenu de qualité pour votre site

Il fut un temps où Google acceptait des contenus qui touchaient à peine la surface du sujet. Plus maintenant. Votre contenu doit faire autorité et être à la hauteur. Le paysage est trop compétitif.

Tous les rédacteurs de contenu de référencement et les gestionnaires de contenu de sites web débattent de la longueur “optimale” d’un article. La conclusion est que vous voulez vous concentrer sur la qualité plutôt que sur la quantité.

Le strict minimum, qui pourrait ne plus fonctionner, est de plus de 300 mots. Ce chiffre est le plus bas possible, même s’il serait considéré comme du contenu “mince” par Google. Cette longueur ne suffirait que pour les articles qui répondent à une question très simple qui ne mérite pas d’explication supplémentaire.

Une bonne longueur serait une moyenne de 2000 mots, plus ou moins quelques centaines de mots. L’idée est maintenant de ne pas dépendre uniquement de la longueur de votre article mais de se concentrer sur ce que vous donnez à votre lecteur. Là encore, c’est la qualité de votre article qui séduira le lecteur. 

Les éditeurs qui utilisent Ezoic peuvent voir à travers Big Data Analytics la longueur des articles les plus performants sur leur site web. Non seulement ces articles sont généralement en tête des pages d’accueil, mais ils sont aussi ceux qui génèrent le plus de revenus. Grâce à ces informations, les éditeurs ne perdent pas de temps à rédiger des articles qui dépassent, par exemple, 5 000 mots alors que leurs articles les plus performants se classent toujours dans la fourchette des 2 500. 

Détails de la page selon la longueur de l'article en termes EPMV

Si le lecteur estime que l’information est celle qu’il veut, il continuera à lire et passera plus de temps sur la page. Plus le lecteur passe de temps sur votre article, mieux il est classé sur Google. 

Une bonne analogie pour réfléchir à la manière de développer votre contenu est “en pouce, en mille”. Concentrez-vous sur des sujets très spécifiques et couvrez tout ce qu’il y a à dire. Aujourd’hui, la personne qui accède à votre site est à la recherche d’informations substantielles, bien qu’avec impatience. Chaque phrase doit être séduisante pour que le lecteur ait envie de savoir ce que dit la suivante. 

Pendant la rédaction de l’article, examinez le sujet sous plusieurs angles. Pensez comme le bijoutier qui examine un diamant en regardant et en décrivant toutes ses facettes. Le lecteur aura une vision à 360 degrés du produit ou du service que vous proposez.

Ajouter de nouvelles perspectives à vos articles contribue également à en augmenter la longueur et l’attrait. Une façon simple d’ajouter un autre point de vue est d’ajouter simplement la section des avantages et des inconvénients.

Quelle est la meilleure façon de faire des recherches pour mes articles ?

Avant de commencer vos recherches pour vos articles, gardez cette pensée à l’esprit : Écrire implique de lire sur votre sujet, d’y réfléchir, d’ajouter de la valeur à ce que vous avez lu et d’écrire vos pensées. 

Une fois que vous avez choisi un sujet, il est judicieux de faire une lecture préliminaire pour voir ce qui a déjà été écrit à ce sujet. Cette étude vous permettra de mieux comprendre le sujet en question. 

L’étape suivante consiste à dresser la liste des sources primaires que vous utiliserez pour l’article. Un moyen simple et efficace est de créer une feuille de calcul avec les liens et les ressources ainsi qu’un bref commentaire sur chacun d’entre eux. Cette étape vous permettra de rester concentré. Vous pouvez toujours ajouter et supprimer les liens au fur et à mesure de l’avancement de votre rédaction. C’est essentiel pour les sujets YML (plus d’informations à ce sujet dans le lien).

À ce stade, vous aurez une bonne idée du sujet et de ce que vous voulez en dire. 

À ce stade de votre recherche, vous souhaitez lancer le processus de rédaction. Vous devez créer un contour. Il n’est pas nécessaire que ce soit un chef-d’œuvre, ou parfait, ou quoi que ce soit qui s’en rapproche. 

Blog outline

Le schéma vous servira de guide ou de carte pour travailler. Il vous aidera à rester concentré sur le sujet et vous empêchera de divaguer. Le schéma vous aidera également en cas de blocage de l’écrivain. Vous ne fixerez pas un écran vide. Vous aurez déjà écrit quelque chose. Le premier mot brise généralement le lien et vous permet d’avancer.

En outre, un contour permet de décomposer un article autrement long en plusieurs articles plus petits. En faisant un plan et en se concentrant sur une section à la fois, il ne sera pas non plus aussi écrasant d’écrire un long article.

Une fois que vous avez préparé le plan, retournez à votre tableur et commencez à lire et à étudier les ressources que vous avez énumérées. Vous n’avez pas à vous soucier de l’ordre pour l’instant. Il vous suffit de lire, de prendre des notes et d’écrire. Après avoir épuisé chaque site, vous pouvez mettre un commentaire sur la feuille pour vous rappeler que vous avez déjà fait référence à ce site.

Vous continuez à descendre votre liste jusqu’à ce que vous l’ayez complétée. Si vous êtes tombé sur quelques nouveaux sites ou liens, vous pouvez toujours les ajouter à la feuille de calcul.

Vous ne faites plus que lire et répéter. Passez au lien ou à la ressource suivante, étudiez-la et écrivez. Je ne dis pas que vous devez plagier, mais vous devez exprimer les choses avec vos propres mots et ajouter de la valeur. C’est l’aspect essentiel de l’écriture créative. Si vous décidez de citer le matériel de quelqu’un d’autre ou d’écrire quelque chose de très similaire, attribuez simplement l’idée à cette personne en établissant un lien avec elle à partir du lien suivant. En citant le contenu, vous ne le copiez plus, mais vous y faites référence.

Avant de vous en rendre compte, vous aurez étoffé le contour et écrit quelques centaines, voire quelques milliers de mots.

Focus sur l’expérience et l’intention de l’utilisateur

Chaque fois que vous écrivez quelque chose, vous voulez savoir à qui vous vous adressez. Vous vous concentrez sur le lecteur, l’utilisateur, le public cible. Une bonne pratique consiste à garder à l’esprit un avatar de la personne pour laquelle vous écrivez. 

Par exemple, vous écrivez pour des enseignants. Lorsque vous êtes au clavier, vous gardez votre professeur préféré à l’esprit et vous écrivez comme si vous lui parliez. 

Chaque mot que vous écrivez doit être là pour une raison précise.

Rendre la lecture facile pour le lecteur. L’utilisateur n’a pas besoin de réfléchir longuement pour comprendre ce que vous dites. Il devrait naturellement le comprendre. 

Il existe des outils comme hemmingwayapp.com qui vous permettent de vérifier la lisibilité de votre écriture. En règle générale, tout ce que vous écrivez doit être facilement compréhensible par un élève de sixième année. Tout ce qui est au-dessus et le lecteur général devra s’efforcer de comprendre ce que vous essayez de dire.

Hemingway App

Note: il y aura des exceptions à cette règle – par exemple, si vous écrivez un article très technique, vous devrez peut-être utiliser les terminologies de l’industrie. Dans ce cas, vous pouvez expliquer brièvement quels sont les termes techniques si vous souhaitez vous en tenir à la règle de simplicité. Si vous êtes sûr que votre public cible sera capable de comprendre et d’utiliser la rédaction technique, tenez-vous-en à cela. En fin de compte, votre objectif est de fournir un contenu qui plaise à votre lecteur.

Lorsque votre lecteur se rend sur votre site, il devrait y trouver suffisamment d’informations pour répondre à la plupart, voire à la totalité, de ses questions. Par exemple, il recherche des générateurs portables, il devrait comprendre ce que sont les générateurs, comment les utiliser, quand les utiliser, les questions de sécurité, où les obtenir, et d’autres questions similaires.

Une fonctionnalité supplémentaire dont les utilisateurs d’Ezoic peuvent tirer parti lorsqu’ils créent du contenu est de savoir quelle catégorie de contenu produit le plus haut RPM de page sur leur site. Les éditeurs d’Ezoic peuvent voir que l’achat d’articles de guides, par exemple, génère le plus de revenus ; il serait donc judicieux d’écrire plus d’articles sur l’achat de guides plutôt que d’écrire des articles sur les soins de l’eau pure qui ne génèrent pas autant de revenus. 

Données azoïques

Comment utiliser les différents types de médias ?

Personne n’aime les murs de texte ! Dans chaque article, veillez à utiliser beaucoup d’espace blanc. À l’école, on nous a appris que chaque paragraphe devait contenir une idée et se concentrer sur celle-ci.

Sur le web, il n’y a pas de telle règle. Par habitude, donnez une pause de paragraphe après chaque 2-3 phrases. Les espaces blancs aideront votre lecteur à mieux se concentrer. Vous souhaitez également inclure au moins une image par message. Si le message n’est pas très visuel, utilisez simplement une image de base. Mais, si vous pouvez utiliser des images pour raconter votre histoire en même temps que votre texte, allez-y ! Vous pouvez également trouver des infographies que d’autres personnes ont développées et les intégrer dans votre message.

Lorsque vous intégrez le graphique, assurez-vous de créer un lien vers le créateur original, et il sera ravi que vous ayez utilisé son contenu.

Vous pouvez également intégrer des vidéos (très utiles pour le contenu pratique), des PDF (utiles pour permettre au lecteur de télécharger votre article) et même des diaporamas!

Dois-je réutiliser mon contenu sur différents supports ?

Enfin, tous les grands créateurs de contenu savent que le secret de la création de contenu régulier est de réutiliser l’ancien contenu pour de nouveaux supports.

Avez-vous un billet de blog qui a été très populaire il y a quelques mois ?

  • Pourquoi ne pas en faire une infographie ?
  • Et si on transformait le contenu en un script pour une vidéo ou un podcast ?
  • Comment décomposer le contenu en plus petits morceaux et l’utiliser comme répondeur automatique pour les courriels?

Comme vous pouvez le voir, vous pouvez améliorer et recycler votre travail.

Je ne préconise pas de régurgiter les mêmes choses encore et encore, mais en réorientant occasionnellement des contenus plus anciens, vous touchez potentiellement des personnes qui ne vous auraient pas trouvées autrement.

Le jeu de votre site web est peut-être à la hauteur, mais vous n’êtes pas présent sur YouTube – pourquoi ne pas adapter le contenu de votre site web populaire au public de YouTube ?

Conclusion

L’écriture du contenu n’est pas aussi difficile qu’il y paraît. Il faut peut-être un peu de pratique pour commencer, mais une fois que vous serez dans le bain, vous rédigerez des articles pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner.

Bien sûr, vous pouvez toujours externaliser la création de votre contenu. Si vous décidez de suivre cette voie, essayez de ne pas dépendre de l’auteur pour tout, bien que vous puissiez le faire si votre auteur est un expert dans le domaine de votre contenu. Sinon, il est bon de lui envoyer un aperçu général.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *